“Je ne veux pas de soupe, je veux un appartement!”

Aujourd’hui, je suis retournée au centre de Bruxelles. J’ai revu le Monsieur qui vit à la rue et qui veut s’en sortir. Quand je suis passée hier pour dire aux sans-abri qu’à la Place Sainte Catherine de la soupe et des tartines étaient distribuées gratuitement, il m’a répondu: “Je ne veux pas de soupe, je veux un appartement!”.

Les accidents de parcours continuent à le poursuivre depuis son enfance dans une famille dysfonctionnelle, et font en sorte qu’aujourd’hui il ait perdu le contact avec sa propre fille, son logement, son emploi, sa famille. Il a même accepté de placer son chien, car la vie à la rue est parfois bien trop dure pour un chien.

L’hiver approche. Hier, lors de la Journée de la Pauvreté, cet homme m’a interpellée avec son intelligence, sa lucidité envers sa situation kafkaïenne et hallucinante. Je me suis dit: il faut l’aider, car il semble accepter l’aide, et il est encore capable d’en formuler le besoin. Il explique sa situation et les histoires n’en finissent pas. Mon monde est bouleversé: si j’ai accepté d’écouter, je suis obligée d’agir, d’aider. Il me demande de faire des articles au nom de tous ceux qui vivent à la rue. Ce qui me touche le plus, c’est l’énorme besoin de parler, de paroles sensées, de mettre une histoire sur son vécu.

Depuis aujourd’hui, il a donc un GSM, il est joignable, et bientôt il aura une adresse e-mail. Un appartement! Son royaume pour un appartement! Cet homme, qui est maniaque de la propreté, même à la rue, a besoin de toute urgence d’un appartement, avec un loyer entre 300-400€/mois. Il commence à faire froid à Bruxelles. Souvent, les hommes à la rue perdent la combativité très vite. Il est difficile, pour quelqu’un sans domicile fixe et qui dépend du CPAS, de trouver un appartement. C’est bien là que commence le cercle vicieux infernal. Pourtant, le CPAS constitue une garantie: le loyer est versé directement par le CPAS, les propriétaires sont donc sûrs de le percevoir à temps, chaque mois. Si vous pouvez aider, si vous connaissez quelqu’un qui loue un petit appartement, contactez-moi.

Aussi si vous avez des articles de toilette à offrir, je fais une collecte et je garantis d’emmener auprès des sans-abri de Bruxelles-Centre: savons, produits de rasage, dentifrices.. Merci.

This slideshow requires JavaScript.

This entry was posted in Sans-abri / Dakloos, SDF. Bookmark the permalink.

8 Responses to “Je ne veux pas de soupe, je veux un appartement!”

  1. brigitte says:

    bonjour,

    proposition d’une piste, d’aller chercher sur des sites qui proposent hébergement contre services. Bcp de personnes peuvent héberger, beaucoup d’autres peuvent aider en faisant un peu de ménage, jardinage … …

    bonne recherche
    brigitte

    Like

  2. Bonjour Brigitte,

    Merci beaucoup pour cette idée.

    Je pense que le problème n’est pas le payement d’un loyer – un CPAS permet en général un petit loyer – mais plutôt le refus par les propriétaires: la discrimination d’une personne SDF, revenu minimex, une peau un peu bronzée, et un chien…
    Il faudrait donc tout d’abord trouver un propriétaire qui ne soit pas raciste.
    Bonne journée

    Marlene

    Like

  3. Ariella says:

    Cette initiative est magnifique Marlène mais en même temps tellement na tu relle ! Et pourtant, lorsque j’essaye de demander de l’aide autour de moi, ma demande reste sans réponse.

    J’espère que quelques personnes aideront un peu, ne fut-ce qu’avec un sourire cet être humain (l’Autre) qui est dans le besoin.

    A

    Like

  4. aicha says:

    je suis partante pour collecter , les produits d hygiene de base, savons etc… pour le logement il faudrait voir les organisme A S, je sais qu’il y a une qui se trouve a molenbeek, eventuelement l’ inscrire au logement social meme s’il doit attendre longtemps , vaut mieux commencer maintenant c’est du temps de gagner.

    Like

  5. dageraad says:

    ou peut on fournir le nécessaire, bien a vous mj

    Like

  6. Chère Aicha, merci beaucoup pour ton offre. Nous nous organiserons pour aller apporter des premières trousses lundi ensemble si tu veux.

    Chère Dageraad, merci pour la proposition. Je suis à Ixelles, les sans-abris sont au centre de Bruxelles, près de la Bourse. Je vous écris un mail avec mon téléphone.

    Like

  7. Pingback: Sortir 40 Personnes de la Rue | Brusselsislove's Blog

  8. Pingback: Le projet “Sortir 40 Personnes de la Rue” | Brusselsislove's Blog

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s