“Un soutien exclusif à Israël ou aux Palestiniens, cela n’aide personne” (article invité)

Pour la première fois sur ce blog, un article invité. Il ne parle pas de Bruxelles. Bien que. Ici, nous connaissons aussi ‘l’importation du conflit’. Les manifestations fusent, les solidarités sélectives aussi. Et la haine et ses dérives, déguisée en colère. Je suis contre l’importation d’un conflit, trop complexe pour nous qui sommes à 5.000 kilomètres. Mais je ne peux pas nier avoir une opinion sur ce qui se passe autour de moi. Et j’ai choisi de laisser la parole à une jeune Israélienne qui parle de dialogue, de compréhension et même de paix.

Origineel in het Nederlands: ‘Exclusieve steun aan Israël of de Palestijnen, daar help je niemand mee — Volkskrant Opinie‘

–Tuvit SHLOMI

La paix entre Israéliens et Palestiniens ne s’approchera pas dans une dichotomie aveugle envers ‘l’autre’, proclame la poétesse Tuvit Shlomi. ‘Ce n’est qu’en se défendant l’un l’autre et en choississant ensemble contre le terrorisme que nous pouvons changer les choses.’

Chaque citoyen bien dans sa tête veut vivre dans la liberté, faire des courses, prendre une douche et chanter des chansons à ses enfants. C’est ce que Philippe pense aussi, mais à Gaza ce n’est pas possible, et il veut faire quelque chose pour remédier à cela. Alors il change sa photo de profil Facebook. Elle est marquée ‘en solidarité avec Gaza’. Et avec ça, il n’aide personne.

Partialité
Ca veut dire quoi, être exclusivement solidaire avec Gaza? Philippe, approuve-t-il que le Hamas lance des roquettes sur des citoyens israéliens? Et que des habitations, des écoles et des mosquées palestiniennes servent de base de lancement? Et que le Hamas trimballe des dissidents palestiniens dans le style du Basij iranien? Bien sûr que non. Mais en se déclarant solidaire avec tout ce qui se passe à Gaza, il sous-entend pourtant son accord.

Les pro-Israéliens aussi commettent des partialités. Ils ont tendance à se focaliser sur le droit à l’auto-défense d’Israël: en effet, aucun pays ne tolèrerait des tirs de roquettes sur 1 million de citoyens durant dix ans, et oui, la politique de l’armeé israélienne est de viser les terroristes et non pas les civils. Mais malgré les bonnes intentions, il y a des gens qui meurent. La paix ne s’approche pas dans cette dichotomie aveugle envers ‘l’autre’ non plus.

15 secondes
Moi par exemple, je suis citoyenne israélienne, amie de Philippe et moi aussi j’ai Facebook. Je me suis fâchée contre Philippe. Heureusement que j’ai 90 secondes pour courir comme une dingue en cas d’alarme (le temps de trouver un immeuble avec une cage d’escaliers assez solide: tu cours jusqu’à mi-chemin des marches et là, tête contre le mur, tu attends le ‘boum’. Espérons que la roquette ne traversera pas le toit au point de te toucher, et que les éventuels gaz toxiques restent en bas). Les Israéliens du Sud, du bébé au vieillard, n’ont que 15 secondes; vivre dans la liberté, faire des courses, prendre une douche ou chanter des chansons, ça ne marche pas non plus en Israël. Pourquoi Philippe n’est-il pas solidaire avec moi?

Les canulars
Si Philippe veut vraiment aider, alors qu’il nous aide tous. Nous, Palestiniens et Israéliens sommes tous les victimes des organisations terroristes. Sans le Hamas et ses semblables, aucun de nous ne serait dans cette situation. Dès qu’il n’y a plus de terrorisme, nous pourrons bouger librement, la frontière pourra s’ouvrir comme avant, nous pourrons avancer pour un Etat palestinien. Les Palestiniens et les Israëliens veulent tous être soutenus, entendus, compris. Une telle solidarité à large spectre rend la paix possible. Aide-nous à arrêter le terrorisme, à voir ‘l’autre’. Réfléchis, Philippe.

Celui qui croît que seule la trève suffira, croît à des canulars. Autres balivernes: “tout changera dès qu’Israël ne se défendra plus” (il y a depuis des années des roquettes quotidiennes, mais en général Israël ne réagit pas), “il faut ouvrir les frontières avec Gaza” (elles étaient ouvertes, mais les attentats terroristes ont mis fin à cela).

Ceci n’est pas la première ‘trève’ avec le Hamas. Jusqu’à présent chaque moment de silence relatif a été utilisé pour ensuite attaquer Israël avec des armes encore plus lourdes – comme maintenant, à partir de zones palestiniennes à haute densité. Il s’agit là littéralement de deux crimes de guerre contre deux groupes de civils. Il n’y a qu’une manière pour améliorer cette atroce situation des deux côtés: travailler ensemble contre le terrorisme.

Heal the world
Fort heureusement, les choses ne sont pas comme présentées dans les médias. Tandis que le Sud d’Israël est fortement traumatisé, la population locale fait des dédicaces à la radio de l’armée: on y entend des chansons incroyablement pacifistes comme ‘Give peace a chance‘, ‘Imagine‘ et ‘Heal the world‘. Des civils qui pleurent à la radio, qui se défoulent en chantant, et il y en a même qui, tout en se faisant bombarder, se plaignent de ne pas avoir assez de nouvelles quant au sort des Palestiniens dans les médias israéliens.

Et tandis que des personnes comme Philippe sortent leur fouet, de plus en plus de Palestiniens préfèrent regarder plus loin. Sur la page Facebook ‘Palestine loves Israel’ il y a la fondatrice palestinienne Joujou, des tas de Palestiniens de Gaza et de Cisjordanie, des Marocains, des Turques et même des Iraniens qui offrent leur soutien à leurs amis israéliens.

Changer les choses
La reconnaissance. Le respect. Voilà la solution du problème. Se regarder droit dans les yeux. Israël n’est pas une erreur historique et les Palestiniens existent vraiment. Israël plus Gaza plus la Cisjordanie, c’est une superficie totale qui est plus petite que les Pays-Bas. Personne sur ce petit lopin de terre ridicule ne veut ou ne devra déménager. En prenant la défense les uns des autres et en choississant contre le terrorisme, nous pourrons changer les choses. Philippe aussi pourra aider.

Ceci est un appel à Philippe. Montre ta solidarité: la prochaine fois que tu accuses en montrant du doigt, que ce soit envers le Hamas et ses semblables que ton doigt se lève. Et non pas contre nous, Israéliens et Palestiniens. Ecris à propos de nous deux. Donne-nous un visage avec une photo. Ou mieux encore: viens nous voir. A Gaza-Ville et à Ashdod. N’oses-tu pas, ou ne veux-tu voir qu’un des deux? Alors, pose-toi la question “pourquoi?”. Merci, Philippe.

Tuvit Shlomi est géo-biologue et poète et vit depuis 2 ans en Israël

Article paru dans VOLKSKRANT OPINIE – Tuvit Shlomi −22/11/12 –

Repris sur ce blog français

This entry was posted in Français, Gaza, Hamas, Heal the World, Imagine, Israël, Israël Loves Palestine, Joujou, Palestine, Palestine Loves Israël, Politique, Presse, Qassamcount, Tribune Libre, Tuvit Shlomi, Volkskrant Opinie. Bookmark the permalink.

6 Responses to “Un soutien exclusif à Israël ou aux Palestiniens, cela n’aide personne” (article invité)

  1. Futeral says:

    Thanks for this humanistic message, based on mutual respect and dialogue.
    Let us hope to find light at the end of this dark tunnel.

    Like

    • Merci beaucoup pour votre commentaire, Mr ou Mme Futeral! Toujours heureuse de voir que les articles sont lus et appréciés. And yes, let us talk about mutual respect and dialogue. Brussels needs it too. Greetings, Marlene

      Like

  2. Pingback: Pourquoi mon ami est-il solidaire de Gaza et pas d'Israël? | Kef Israël

  3. Pingback: “Un soutien exclusif à Israël ou aux Palestiniens, cela n’aide personne” (article invité) | Aider les sans-abris: pourquoi rien ne marche (et pourtant). | Scoop.it

  4. Je serais heureux de pouvoir entrer en contact direct avec Tuvit Shlomi. (mail, skype ou tel).
    Merci
    Hubert Benkoski
    Coordinateur-Belgique du PROJET ALADIN ( http://www.projetaladin.org)
    Tel: +322 347 07 63 – GSM: +32 475 46 51 17
    mail: hubert.benkoski@gmail.com
    skype: hubenko

    Like

  5. sylvie says:

    Le problème c’est que le terrorisme du Hamas, il ne vient pas de nulle part…même si je ne l’approuve pas une minute il est né et se nourrit de l’injustice quotidienne dont souffrent les Palestiniens.
    Mais par ailleurs je soutiens ce message de paix et d’écoute, ce conflit ne se règlera jamais par les armes.

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s