Ce soir je vous dis merci, à vous et à l’Univers

Ce soir, je sens surtout de la gratitude.

J’ai osé poster un bout de mon histoire, celle du piège dans lequel je suis tombée en tant qu’indépendante à titre complémentaire. Ca faisait peur, l’idée me repoussait. Oser, cela n’aurait pas été possible sans l’encouragement de quelques amis. “Qu’as-tu à perdre?” m’ a-t-on demandé. Rien. Je n’ai qu’à gagner. Raconter son histoire personnelle, c’est confrontant. Déjà de devoir faire face aux chiffres et au nom qu’ils portent. Ensuite, à ma gêne, et à la peur d’être jugée. Et puis, faire face aux réactions. Ou, pire encore: aux silences.

Mais je n’ai fait que gagner. Les messages d’encouragement, de compréhension, de propositions concrètes, un réel mouvement de solidarité, et surtout les témoignages poignants m’ont fait comprendre: nous ne sommes pas seuls. Nous sommes très nombreux, et ce n’est pas à nous d’avoir honte. Continuons. Faisons face au vrai monde tel qu’il est, et regardons-nous, droit dans les yeux. J’ai osé aussi parce que si nous ne parlons pas, nous ne saurons jamais que nous ne sommes pas seuls.

Alors ce soir, je dis “merci”. Devant les portes de mes voisins, j’ai mis des pièces d’or en chocolat, en guise de symbôle d’abondance et de générosité. Générosité que j’ai reçue, et que je veux continuer à répandre. Nous avons tous un poids à porter, même et parfois surtout ceux qui n’en ont pas l’air: à côté de chez moi il y a eu un cambriolage et la proprio vient de remplacer les beaux chassis en bois par des doubles vitrages encadrés de fer. Et ma gentille voisine est dépressive, ça ne se passe pas bien à son boulot.

Ce soir, j’ai pris un instant pour me regarder vivre. Et j’ai senti de la gratitude pour tout ce luxe simple. Celui d’un bon petit plat de lentilles indiennes parfumées aux mille épices. Celui d’une superbe musique de jazz à la radio, deux chats ronronnants et un fils lisant son livre dans le canapé douillet, le tout dans un salon plein de couleurs et de bougies réconfortantes. Il fait chaud, il y a de la lumière.

Merci pour les rapports plus vrais. Merci aux amis, merci aux inconnus. Merci aux nouveaux amis. Je me sens vraiment riche.

Merci pour cette abondance.

Marlene

This entry was posted in Chomâge, Emancipation, Gratitude, Indépendante Complémentaire, Lutte contre la pauvreté, Surendettement and tagged . Bookmark the permalink.

6 Responses to Ce soir je vous dis merci, à vous et à l’Univers

  1. WM says:

    A really nice story . … de propositions concrètes, un réel mouvement de solidarité …

    Like

  2. DIDIER VAN INNIS says:

    Merci encore Marlène, source inspirante pour moi.
    … et M…. pour ton rendez-vous tout à l’heure

    Like

  3. Madison says:

    J’aime ton blog, le seul que je prends le temps de lire en ces temps de limite burn out. Merci d’être toi, Toi!

    Like

  4. Katja says:

    Merci pour tes partages et ton courage et le plaisir de gouter et chérir ces plaisirs simples quand ils sont là quand on est – en VIE au chaud le ventre plein et bien entourée! Bises

    Like

  5. Pingback: Ce soir je vous dis merci, à vous et à l’Univers | Aider les sans-abris: pourquoi rien ne marche (et pourtant). | Scoop.it

  6. Pingback: Ce soir je vous dis merci, à vous et à l’Univers | Brussels is Love | Scoop.it

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s